Forum RPG Galaxy

Le forum concerne les RPG de tous genres et toutes époques, les règles sont différentes de celles des RPG classiques.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jeu Mars 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evie
Admin
Admin
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 25/02/2017

MessageSujet: Jeu Mars 2017   Jeu 16 Mar - 20:53

Vous jouez un personnage depuis quelques temps, vous pouvez le choisir bien évidemment.

Votre personnage est devant un miroir, après avoir fait un acte qu'il peut approuver ou non (un crime, ou autre acte moins violent, qu'il soit "négatif" ou l'inverse). Vous devez écrire un court passage de ce moment de votre personnage devant lui même, peu importe la pièce dans laquelle il se trouve (douche, chambre...). Vous devez le décrire et dire ce qu'il pense.

En revanche il y'a des contraintes, n'utilisez pas le mot reflet ni le mot miroir !

Bon courage à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeni

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: Jeu Mars 2017   Dim 26 Mar - 11:51

*Je me regarde dans l'eau du lac. Moi, la jeune fille rousse plutôt calme et timide. Je venais d'abréger les souffrances de quelqu'un. Je venais de tuer quelqu'un... Je me regarde encore. Mes yeux d'un vert plus profond encore que la plus sombre des forêt ne montrent rien. Comme si... Ça ne m'avait rien fait. Comme si c'était normal et que ça ne me dérangeait pas plus que ça d'avoir tué quelqu'un. Ce pauvre homme... Un Syanas l'avait attrapé et... lui avait arraché une jambe... C'était affreux... Le sang qui s'écoulait de sa jambe perdue... Absolument horrible...

Il m'avait regardé, son corps près de la berge, il avait les larmes aux yeux, on voyait dans son regard qu'il sentait sa fin proche. Il me supplia du regard de m'avancer. Ce que je fis, non sans quitter la berge des yeux, surtout que le sang allait sûrement attirer les monstres. Je tremblais. A chaque qu'il se passait quelque chose de traumatisant je tremblais comme une feuille et la même phrase stupide revenait en boucle:

"Vous allez bien? Ça va aller... Vous allez bien? Vous allez vous en sortir..."

Pour celui qui a fait une hypoglycémie en tombant sur moi ça pouvait marcher. Mais pour cet homme avait une jambe en moi ça m'étonnerait... Ayant quelques notions de secourisme, je réussi à articuler:

"Je vais arrêter l'hémorragie...!"

Son regard m'avait bouleversé. Cette... Acceptation du sort... Du destin... Cette... Résignation ! Je comprends tout de suite sa demande. Sans que je ne le veuille, les larmes montent. Je ne connaissais pas cet homme, il ne me connaissait pas, et pourtant nous étions unis dans ce regard, dans cette demande silencieuse. Et je ne supportais pas les sous-entendus. J'avais toujours peur de mal comprendre... Je le regardais avec panique:

"Je vais vous aider !"

Il rassembla assez de force pour répondre:

"Tuez moi..."

Je ne voulais pas ! Non, je refusais ! Mais il me regardais avec insistance. Il avait accepté son destin... Et c'était sa dernière volonté. Il devait avoir quoi ? A peine plus d'une trentaine d'années... Il montra du regard un pieu qu'il avait fait lui même. Mon coeur battait. Je n'arrivais pas à y croire. Non... Ce n'était pas possible... Comment ?? Je ne pouvais pas ! Pourtant son regard me chamboulait. Il souffrait... Je ne pouvais pas le laisser comme ça ! Et je voyais dans son regard plein de fierté qu'il refuserait de vivre avec une jambe. Surtout ici, il n'avait aucune chance.

Je laisse mes larmes couler et prends le pieu dans mes mains en me relevant. Il ferme les yeux. Toute cette tension ! Je n'en pouvais plus ! Je murmura:

"Au revoir..."

*Et planta le pieu avec le plus de force possible dans sa cage thoracique. Il gémissa puis plus rien. Je vis le sang couler. De sa bouche et du pieu. Je viens prendre son pouls. Rien... Je le regarda avant de prendre conscience. Je l'avais tué ! J'avais tué quelqu'un !

Et me voilà maintenant face à l'onde calme du lac des Hommes. J'étais revenue sans rien dire à propos de ça. Ça allait me hanter à vie, je le sentais bien venir ce coup là ! L'eau se trouble tout comme mon image. Elle se trouble à cause des larmes qui tombaient une à une de mon visage penché. Un monstre... Voilà ce que j'étais apparemment... Mais il le voulait... Mais il y avait toujours une autre solution... Un cas de conscience comme dirait le prof de philo...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newt

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Jeu Mars 2017   Dim 26 Mar - 12:43

*Je marchais joyeusement dans les rues de Manaus et arrive dans un vieux quartier. Je me balade et tombe sur une glace. Elle était assez grande pour que je me vois en entier. Au dessus il y était écrit "Regardez-vous et expiez vos péchés ! " J'éclate de rire en lisant la phrase. Si les gens croient ça ils sont vraiment naïfs ! J'en profite pour m'observer. D'habitude je ne m'aperçois que dans les eaux troubles de l'amazone et jamais bien longtemps vu qu'il y a toujours des pirahnas qui n'attendent que de se régaler.

Je me contemple un peu, amusé. Mes cheveux blonds formaient une belle touffe soyante, même en vivant dans la forêt ils arrivaient à rester agréable à voir ! Mon corps, bha, il n'a pas changé ! Toujours le même depuis onze ans, juste que j'ai peut-être encore un peu maigri et que je suis plus grand. Je regarde mes bras. Malgré leur aspect maigre, on voyait les muscles saillants qui s'y cachaient. Car pour jouer à Tarzan il en fallait du muscle !

Je fini par me regarder dans les yeux. Et je pris peur un instant. On voyait mon regard étinceler d'amusement mais en arrière, mon regard sombre, ce regard impénétrable, se confondant avec merveille avec mes yeux foncés, donnant un air mystérieux et peut-être même inquiétant. Je détourne vivement le regard. Non... Ça n'est pas moi ça !

Mais trop tard. La curiosité m'a piqué au vif. Je me retourne vers cette masse de sable chauffé pour former cet enfer de réflexion et me regarde de nouveau. J'avais l'impression que seul moi pouvait voir ce fond. Ce fond plein de mauvaises pensées. De mauvais souvenirs. Le plus virulent car plus récent étant lui... Je le revois encore. Je revois encore les deux fauves se jeter sur lui. Et moi... Animé de colère, je les regarde faire sans broncher. Ils le déchiquetent... Il hurle et nous supplie du regard. Et le professeur qui pose une main sur moi pour que je détourne le regard, lui aussi ne voulant pas l'aider. Mais je ne bouge pas. Le mourant fait face à un jeune homme qui est bras croisés et le juge du regard.

Il a eu peur de mon regard. Je l'ai vu à travers ses hurlements de douleur et ses larmes. Il a eu un frisson en me regardant dans les yeux. Lui a vu. Il a vu mon vrai regard. Il a peut-être même vu mon vrai âge à travers ce regard. Car en effet, un gamin de seize ans est loin d'avoir ce regard. Puis Tor Tor à posé une patte sur son visage et lui a déchiré ce dernier, arrachant un oeil et sa peau, me laissant face à une horreur sans nom. Et pourtant je n'ai pas bronché. La vengeance était au coeur de toute cette mascarade. Je n'étais pas le seul à observer ça.

Dans les fougères de l'autre côté, deux yeux avec se longues mèches noires suivaient la scène. Sa femme. Qui ne faisait rien non plus. Non. Il était comme un gladiateur aux prises avec les fauves et personne ne l'aiderai. Et il en était plus que conscient.

Il m'avait vu. Puis il est mort. Apparemment c'est toujours comme ça. Mon secret part dans la tombe. Ainsi va la vie. Ainsi continue la vie pour certains, s'arrêtent pour d'autre.

Je me rappelle de ça et pourtant aucune larme ne coule. Cet homme ne le méritais pas. Il ne méritait pas que je culpabilise pour lui. Et pourtant...

Je m'en voulais. J'étais un monstre. Un monstre sans humanité quelconque. J'étais comme ça. Un monstre sans pitié riant de la vie comme de la mort.

Ou était-ce simplement ce que j'essayais de faire croire ? Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je n'ai jamais su en fait. Non ? Si. Probablement. Je ne sais paaaas ! Je ne comprends rien ! Non rien de rien !

Je me regarde encore. J'avais envie d'étrangler cette personne en face de moi. J'avais envie de lui hurler dessus

"Qui suis - je ? ? Qui sommes nous ?? Aide moi ! Je t'en supplie, aide moi !!"

Je détourne encore le regarde. Réfléchir n'était pas mon fort. Je n'étais pas fait pour réfléchir. Dès que je m'y mettais, je perdais pied avec la réalité. La réalité ? Mais qu'est ce que la réalité ? Je ne sais pas. Je ne sais plus....*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeu Mars 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeu Mars 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeux de société [4 mars 2017]
» Planning de la salle Mars 2017
» Soirée du 10 mars 2017
» Planning de mars 2017
» Vendredi 31 Mars 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG Galaxy :: Jeux du mois :: Jeux-
Sauter vers: